Accueil




Des droits de l’homme aux droits du transhumain
(à partir d’un article de La Croix)



Ce qui caractérise particulièrement l’évolution préoccupante de notre société, c’est la vision qu’elle a de l’Homme.
Une interprétation individualiste de la nature humaine bouleverse notre conception de l’être humain : on prône le droit à la vie lorsqu’il s’agit de l’humanité, mais individuellement on exige que prime une « liberté » totalement létale : la volonté individuelle de mourir ou l’arrêt d’une grossesse.
L’être humain aujourd’hui ne parvient plus à accepter qu’il appartient à la nature humaine, unique et inviolable ; nous sommes un même corps… non il désire se dire qu’il est un individu que les technologies lui permettent de modifier à son grès.
Depuis longtemps déjà la vérité qu’est la « Loi naturelle » est refusée par ceux qui se disent pourtant être « la conscience de l’Europe » (la Cour européenne des droits de l’homme), mais aujourd’hui c’est la réalité même d’humanité que l’on veut modifier : la nature humaine devient dépassée et substituée par les biotechnologies.
Nous ne parlons plus d’humanité mais de « transhumanité » car notre nature humaine en devient augmentée.
Ce qui devient le critère de vérité et de droit à l’existence est l’argument scientifique mais absolument pas un quelconque argument moral.
Chers paroissiens, seule la contemplation du Christ, totalement homme et totalement Dieu, peut nous permettre de regarder dans la bonne direction.

Père Matthieu+

Retrouvez l’intégralité du Saint Mart’info du dernier Saint Mart’info, du 9 novembre 2014, en cliquant ici.